Logo
Cardano Ecosystem

La Crypto Monnaie

01/09/2024

·

67 views


La régulation des cryptomonnaies dans le monde - La Crypto Monnaie

La réglementation des crypto-monnaies a attiré l’attention des gouvernements et des autorités du monde entier en 2023. Alors que certains pays continuent de ne pas créer de cadres réglementaires clairs pour...

La régulation des cryptomonnaies dans le monde - La Crypto Monnaie

La réglementation des crypto-monnaies a attiré l’attention des gouvernements et des autorités du monde entier en 2023. Alors que certains pays continuent de ne pas créer de cadres réglementaires clairs pour les crypto-monnaies, de plus en plus de juridictions s’engagent à concevoir des normes et des lois qui garantissent des exigences et des règles pour les fournisseurs. de services, d’entreprises et de plateformes liées au monde des crypto-monnaies.

Les 10 événements crypto/blockchain qui ont marqué 2023

Réglementation des cryptomonnaies dans le monde

2023 pourrait être décrite comme l’une des années clés dans le domaine de la régulation de l’industrie des cryptomonnaies depuis son émergence il y a plus de dix ans. Au cours de l’année écoulée, différentes mesures axées sur la réglementation ont pris forme partout dans le monde, précisant l’orientation à court et moyen terme en matière de réglementation du secteur.

Principaux événements et actions dans le domaine de la régulation des cryptomonnaies en 2023

Coordination internationale

Les organisations internationales et multilatérales ont joué un rôle de premier plan dans l’application des réglementations cryptographiques.

G20

En 2023, le G20, un organisme intergouvernemental qui rassemble les principales nations économiques du monde, a adopté une position plus active pour souligner la nécessité d’une réglementation mondiale et coordonnée des crypto-monnaies, promue par les dirigeants indiens, en charge de la présidence de l’organisation. dans l’année. Le secrétaire indien aux Affaires économiques, Ajay Seth, a souligné que les pays du G20 devaient établir des arrangements clairs, consensuels et coordonnés pour aborder la question de la réglementation.

FMI

Le G20 travaille avec d’autres organisations internationales, comme le Fonds monétaire international (FMI) et le Conseil de stabilité financière (FSB), qui ont également déployé des mesures pour le secteur des cryptomonnaies en 2023. Le FMI a publié un document axé sur les éléments clés du développement. de politiques pour les crypto-actifs. Dans ledit document, il a souligné le risque de la crypto d’un point de vue fiscal. Aussi a rejeté l’idée selon laquelle Les crypto-monnaies reçoivent le statut de monnaie officielle et de cours légal dans les pays. En ce sens, le FMI a ajouté que cela est dû à la nécessité de garantir « la souveraineté et la stabilité financière des pays ».

FSB

Le Conseil de stabilité financière (FSB) a publié ses deux premières recommandations de haut niveau liées aux crypto-monnaies. L’un dédié aux activités et au marché des actifs cryptographiques et un autre aux monnaies stables ou stablecoins. Ces recommandations servent de point de départ aux pays pour choisir la voie à suivre en matière de réglementation des crypto-monnaies. En fin de compte, les recommandations du Conseil sont adoptées par les principaux pays du monde et fixent le cap pour le reste des nations.

Concernant la surveillance des activités et du marché des cryptomonnaies, le FSB a détaillé parmi ses recommandations la nécessité d’une coopération transfrontalière, la création d’un cadre réglementaire général, l’exigence d’exigences et de garanties pour les prestataires de services, entre autres propositions. Concernant la supervision des pièces stables, les recommandations se sont concentrées sur l’orientation des juridictions pour exiger des structures de gouvernance décentralisées et la transparence des réserves des fournisseurs. Des exigences en matière de gestion des risques et de politiques contre le blanchiment d’argent (AML), le financement du terrorisme (CFT) et la divulgation d’informations, entre autres.

GAFI

Le Groupe d’action financière (GAFI) a élaboré une feuille de route dans le but d’accélérer la mise en œuvre de sa règle de voyage, conçue avec des exigences pour les prestataires de services liées aux politiques de LBC et de CFT. Travel Rue est encore étrangère à plus de 70 % des pays membres de l’organisation. Le président du GAFI, T. Raja Kumar, a qualifié cette situation d’« inacceptable » dans un message adressé aux dirigeants du G7 à la mi-2023.

OICV

L’Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV), composée de 135 juridictions qui regroupent 95 % des régulateurs de valeurs mobilières dans le monde, a également publié des recommandations liées aux cryptoactifs. D’une part, il a publié 18 recommandations associées au marché des cryptomonnaies et des actifs numériques, dans lesquelles il détaille les lignes directrices à suivre pour créer des politiques axées sur la protection des investisseurs et l’intégrité du marché. Les recommandations abordent les prémisses clés pour garantir les normes en matière de conflits d’intérêts, de manipulations de marché et de fraude, ainsi que de risques opérationnels et technologiques, entre autres.

Par ailleurs, l’OICV a également publié un ensemble de recommandations dédiées à la régulation de la finance décentralisée ou DeFi. Il y suggère la nécessité d’analyser et de comprendre les produits et services DeFi. L’identification des responsables des protocoles, l’élaboration de normes communes et coordonnées au niveau local et international, ainsi que la compréhension du lien entre la finance traditionnelle et DeFi, avant de concevoir tout type de cadre politique concernant le secteur.

Ce sont les recommandations mondiales de l’OICV pour réguler la DeFi

MiCA en Europe

L’Europe est devenue la première grande juridiction au monde dotée d’un cadre réglementaire pour le secteur des cryptomonnaies, suite à l’approbation et à la sanction de la loi MiCA. Le règlement établit un ensemble de paramètres pour les fournisseurs de services d’actifs numériques et le marché des cryptomonnaies. Il décrit également les normes liées à l’émission et à la supervision des pièces stables. Les règles applicables aux stablecoins devraient entrer en vigueur en juin 2024. Les dispositions concernant les prestataires de services entreront en vigueur à la fin de l’année. La date limite d’exécution pour l’ensemble du MiCA est juillet 2026, même si les pays européens peuvent aller de l’avant. En outre, l’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA) a publié son premier règlement réglementaire après l’approbation de la MiCA.

Signification de la loi MiCA et de la réglementation crypto en Europe

Réglementation des cryptomonnaies dans les principales juridictions européennes :

Espagne

L’Espagne a avancé de six mois l’entrée en vigueur de la MiCA. Cela signifie que son adoption aura lieu en décembre 2025. De même, l’Agence fiscale a publié un modèle de déclaration des actifs virtuels à l’étranger, qui indique que Les Espagnols devront déclarer leurs avoirs en cryptomonnaies à l’étranger à partir de mars 2024. La Commission nationale du marché des valeurs mobilières (CNMV) a ouvert un dossier contre l’entreprise technologique Miolos, pour non-respect de la réglementation sur la promotion des cryptomonnaies. La Financial Client Defence Authority, créée l’année dernière dans le pays, a inclus les crypto-actifs dans son système de protection et d’attention aux utilisateurs.

Cela s’est produit dans l’industrie espagnole de la crypto/blockchain en 2023.

France

La France a fait pression en faveur d’un régime de licence pour les fournisseurs de services de cryptographie, avant le MiCA, qui est entré en vigueur le 1er janvier 2024. Le pays a interdit aux influenceurs de promouvoir les actifs cryptographiques. L’Autorité des marchés financiers (AMF) et la Banque de France ont montré leur volonté d’apporter une régulation mondiale au monde DeFi, y compris une consultation publique connexe.

Allemagne

Le régulateur financier allemand, l’Autorité fédérale de surveillance financière (BaFin), a doublé le régime de licence accordé aux entités financières, banques ou entreprises, en général, associées aux services de cryptomonnaie. Comme la garde crypto. En ce sens, l’institution a fait preuve d’une approche proactive dans le but d’apporter plus de confiance et de transparence au secteur de la cryptographie.

Royaume-Uni

Dans le cadre du Financial Markets and Services Act, le Royaume-Uni a reconnu le trading de cryptomonnaies comme une activité financière réglementée sur le territoire britannique. La loi intègre une série de dispositions réglementaires pour le secteur, notamment la nécessité de licences accordées par la Financial Conduct Authority (FCA) et la mise en œuvre d’évaluations des risques et de tests financiers pour les utilisateurs par les bourses de crypto-monnaie. Les dispositions sont entrées en vigueur le 8 janvier 2024. Désormais, les utilisateurs qui n’auraient pas rempli les formulaires via les échanges cryptographiques ne pourraient plus continuer à trader avec leurs comptes sur les plateformes.

De même, la FCA a publié un guide d’orientation destiné aux entreprises liées à la promotion et à la commercialisation des crypto-actifs sur le sol britannique, détaillant des exemples de bonnes et de mauvaises pratiques associées aux publicités sur les crypto-monnaies. Le Royaume-Uni a également approuvé la loi sur les crimes économiques et la transparence des entreprises, en vertu de laquelle la confiscation des actifs cryptographiques impliqués dans des activités illicites est facilitée.

Poursuites et application de la SEC

Aux États-Unis, la Securities and Exchange Commission (SEC), l’organisme de réglementation local des valeurs mobilières, a maintenu une attitude plutôt hostile à l’égard du secteur des cryptomonnaies. Les poursuites intentées contre les échanges cryptographiques Kraken, Coinbase et Binance se démarquent. Le régulateur a également porté plainte contre SafeMoon, qui a déposé son bilan à la fin de l’année dernière.

Le régulateur a été mis en cause pour avoir retardé l’approbation d’un fonds négocié en bourse (ETF) spot Bitcoin sur le sol américain, après avoir reçu une avalanche de demandes qui n’ont pas encore reçu de réponse.

Ce sont les ETF Bitcoin au comptant qui attendent l’approbation des États-Unis en 2024

Crypto-monnaies et NFT comme titres

Dans le cadre des procédures judiciaires menées par la SEC contre Binance, Coinbase et Kraken, le régulateur a élargi la liste des cryptomonnaies et des crypto tokens considérés comme des valeurs mobilières. Il comprenait près de 70 crypto-actifs, dont certains populaires sur le marché, tels que BNB (BNB), Solana (SOL), Cardano (ADA), Polygon (MATIC), Axie Infinity (AXS), Cosmos (ATOM), Algorand (ALGO ), Ordinateur Internet (ICP), entre autres. En conséquence, des plateformes telles que Revolut, Bitstamp ou eToro ont cessé de négocier avec différentes crypto-monnaies pour les utilisateurs aux États-Unis.

D’autre part, les jetons non fongibles ou NFT ont également été classés comme titres par la SEC à deux reprises. La SEC a accusé et condamné à une amende la société Impact Theory pour avoir procédé à une vente de titres non enregistrés via ses NFT. Elle a également infligé une deuxième amende au projet de série animée Stoner Cats de Mila Kunis et Aston Kuscher.

Pays et lois

De même, tout au long de l’année 2023, différents pays ont présenté des initiatives liées à la réglementation des crypto-monnaies. Un rapport de la société de conseil PriceWaterhouseCoopers (PwC) a souligné qu’en 2023, plus de 40 pays ont travaillé d’une manière ou d’une autre à la discussion ou à l’approbation de lois liées à la réglementation des crypto-monnaies. À la fin de l’année dernière, 23 pays disposaient d’une réglementation complète pour les crypto-monnaies, axée sur différents domaines. Tels qu’un cadre réglementaire établi, un régime de licence et d’enregistrement, l’application de la règle de voyage avec les paramètres et normes AML et CFT pour les pièces stables.

Journaliste numérique et rédacteur de contenu. Techno-optimiste -avec des nuances-.

Denis González

Derniers messages de Dennys Gonzalez (tout voir)

Navigation des articles

AD

TapTax - Cardano Crypto Taxes Made Simple. Available Now!

Simplify your Crypto Tax experience! From a passive holder, to day trader, to NFT project, we have your taxes covered.BUY NOW!


Read Original Article on La Crypto Monnaie

ORIGINAL SOURCE

https://www.lacryptomonnaie.net/espagnol...

Disclaimer: Cardano Feed is a Decentralized News Aggregator that enables journalists, influencers, editors, publishers, websites and community members to share news about the Cardano Ecosystem. User must always do their own research and none of those articles are financial advices. The content is for informational purposes only and does not necessarily reflect our opinion.


Genius Yields DEX Launched!

More from La Crypto Monnaie

See more
Billion Market Cap Club : alors que Cardano, Solana et Polygon connaissent de fortes hausses, ce Memecoin prometteur pourrait-il être le prochain ? - La Crypto Monnaie
La Crypto Monnaie
Billion Market Cap Club : alors que Cardano, Solana et Polygon connaissent de fortes hausses, ce Memecoin prometteur pourrait-il être le prochain ? - La Crypto Monnaie

today at 11:14 AM

·

5 views

Related News

See more
Genius Yields DEX Launched!

Featured News

See more



    DEFAULTENGLISH (EN)SPANISH (ES)RUSSIAN (RU)GERMAN (DE)ITALIAN (IT)POLISH (PL)HUNGARIAN (HU)JAPANESE (JA)THAI (TH)ARABIC (AR)VIETNAMESE (VI)PERSIAN (FA)GREEK (EL)INDONESIAN (ID)ROMANIAN (RO)KOREAN (KO)FRENCH (FR)CZECH (CS)PORTUGUESE (PT)TURKISH (TR)