Logo
Cardano Ecosystem

La Crypto Monnaie

11/25/2023

·

100 views


Analyser l'impact des secondes couches sur l'écosystème Bitcoin - La Crypto Monnaie

Près de 15 ans après que Bitcoin ait lancé la révolution monétaire numérique, sa perception est désormais considérée comme une monnaie saine. Après des dizaines de hard forks et de tentatives de développeurs...

Analyser l'impact des secondes couches sur l'écosystème Bitcoin - La Crypto Monnaie

Près de 15 ans après que Bitcoin ait lancé la révolution monétaire numérique, sa perception est désormais considérée comme une monnaie saine. Après des dizaines de hard forks et de tentatives de développeurs pour modifier le code principal de Bitcoin, la crypto-monnaie pionnière a opté pour la décentralisation et une structure d’incitation solide pour les mineurs.

Les deux étaient essentiels pour que Bitcoin puisse résister aux krachs boursiers, aux attaques médiatiques et aux tentatives du gouvernement de l’interdire. Pourtant, même avec l’augmentation effective de la taille de ses blocs à 4 Mo en 2017 via la mise à niveau de SegWit, l’adoption plus large du Bitcoin comme monnaie quotidienne ne peut pas s’appuyer sur son réseau principal :

  • Une taille de bloc plus grande réduirait les frais de transaction, car davantage de transactions par bloc pourraient être traitées. Mais cela entraînerait une demande plus importante en matière de calcul et de stockage, déclenchant ainsi une centralisation du réseau.
  • De la même manière, une taille de bloc plus grande augmenterait le débit du réseau principal Bitcoin au-dessus des 7 transactions par seconde actuelles. Par conséquent, cela réduirait les frais à mesure que l’activité du réseau (adoption) augmente.

En d’autres termes, le statut du Bitcoin en tant que monnaie décentralisée et saine est intrinsèquement opposé à son statut de monnaie sans friction avec des frais de transaction négligeables et un débit tps élevé. Cependant, cela n’est vrai que si nous nous concentrons sur le réseau principal de Bitcoin – la première couche réseau.

Le Lightning Network (LN) est apparu comme la deuxième couche pour résoudre le problème d’évolutivité de Bitcoin en 2015. Permettant des paiements quasi instantanés et à faible coût au-dessus du réseau principal de Bitcoin, LN ouvre la voie à la mise à l’échelle du Bitcoin de la réserve de valeur à la fluidité. devise. Avec l’IA dans le mix, des stratégies de trading plus raffinées pourraient entrer en jeu.

Néanmoins, tout comme la taille des blocs de Bitcoin détermine le niveau de décentralisation du réseau, il faut également distinguer les types de secondes couches possibles. Qu’ils soient ouverts ou fermés, ils présentent différents avantages et inconvénients.

Comprendre les deuxièmes couches de Bitcoin

Le statut de « monnaie saine » comporte une certaine fragilité. Pour être considéré comme tel, Bitcoin doit maintenir une approche conservatrice des changements. Cette limitation doit à son tour être neutralisée via des solutions de deuxième niveau.

Chaînes latérales Bitcoin

Des sidechains et drivechains au Lightning Network, ils sont complémentaires dans leurs efforts pour étendre la fonctionnalité et l’évolutivité des contrats intelligents de Bitcoin. Par exemple, Rootstock (RSK) est une sidechain qui utilise la machine virtuelle Ethereum (EVM) pour porter les contrats Ethereum écrits par Solidity dans RSK.

Les développeurs pourraient alors créer des applications décentralisées (dApps) sur Bitcoin, qui ont été largement déléguées à des blockchains de preuve de participation (PoS) comme Ethereum, Avalanche, Solana, Cardano, etc. RSK apporte la promesse de DeFi mais sans abandonner la sécurité du réseau principal de Bitcoin. .

Une autre sidechain appelée Liquid Network, créée par Blockstream, se concentre sur le règlement rapide des actifs numériques, des pièces stables aux jetons de sécurité. Cette forme confidentielle de règlement et d’émission possède sa propre technique pour interagir avec le réseau principal Bitcoin :

  • Liquid Network émet son propre actif natif Liquid Bitcoin (L-BTC), une version indexée et enveloppée de BTC.
  • Sans faire appel à des intermédiaires, les utilisateurs peuvent alors échanger du Bitcoin contre d’autres actifs sur les échanges P2P.
  • Non seulement le L-BTC est soutenu de manière vérifiable à 1:1 par BTC, mais les règlements finaux peuvent être effectués 10 fois plus rapidement.

Tout comme Polygon pour Ethereum, ces sidechains sont indépendantes avec leurs propres mineurs mais toujours ancrées à la blockchain Bitcoin. Par conséquent, ils peuvent évoluer indépendamment du réseau principal Bitcoin. Contrairement à cette approche d’évolutivité de deuxième couche, les chaînes de transmission sont directement liées à la blockchain Bitcoin.

Chaînes de transmission Bitcoin

En tant que sous-type de chaînes latérales, les chaînes de transmission expérimentales utilisent le Blind Merged Mining (BMM) pour faciliter le consensus du réseau. Par exemple, une petite entreprise souhaite utiliser BTC pour ses opérations, mais le réseau principal Bitcoin est trop lent (délai de confirmation de bloc de 10 minutes) et trop coûteux pour des transferts BTC fréquents. Pourtant, l’entreprise ne veut pas renoncer aux avantages de sécurité du réseau principal.

Voici les chaînes de transmission. Les entrepreneurs créeraient leur propre sidechain Bitcoin (drivechain) pour leurs besoins spécifiques. Pour ce faire, ils déposeraient du BTC dans un contrat intelligent qui finance les opérations de la chaîne de transmission. Ce montant pourrait être retiré à tout moment.

Une fois établi, le contrat intelligent de drivechain émet une quantité correspondante de jetons de drivechain à utiliser parmi le personnel de l’entreprise. À chaque transfert, les parties peuvent retirer les jetons de la chaîne de transmission vers Bitcoin.

Tout cela est rendu possible grâce au Blind Merged Mining (BMM) qui ancre les chaînes de transmission au réseau principal Bitcoin. En effet, les mineurs de chaîne de transmission s’appuient sur de véritables mineurs de Bitcoin, participant au consensus Bitcoin et garantissant que toutes les transactions sont également sécurisées.

Réseau Lightning

Comme indiqué précédemment, Lightning Network est à l’avant-garde lorsque les gens pensent à faire évoluer Bitcoin. Il s’agit d’un réseau de canaux de paiement qui permet des transactions hors chaîne. Ces canaux s’ouvrent en finançant des contrats intelligents avec BTC. Tant qu’elles sont financées, les chaînes restent ouvertes.

Par conséquent, de nombreuses transactions BTC peuvent être effectuées entre les parties, sans que chacune soit diffusée sur le réseau principal Bitcoin pour le règlement des mineurs. Cette approche hors chaîne conduit à des transferts quasi instantanés, équivalents aux principaux paiements Visa ou MasterCard en magasin.

COURSE DES RAILS 🏃‍♂️

Bitcoin #Foudre paiements contre #décret paiements sans contact au #Gibraltar Boulangerie.

2,20 £ chargés sur les deux PoS.

QUI GAGNE?? ⚡️ 💵 ⚡️

@CoinCorner⁩ ⁦@CoinCornerMollypic.twitter.com/b3ezy7FIeq

–Joe Nakamoto ⚡️ (@JoeNakamoto) 25 juillet 2022

Lorsque les canaux de paiement LN se ferment, les contrats de verrouillage temporel haché (HTLC) de LN regroupent toutes les transactions effectuées en une seule, qui sera retransmise sur le réseau principal Bitcoin. L’utilisation de HTLC axés sur le paiement au lieu de contrats intelligents classiques rend LN plus efficace et plus sécurisé. Après tout, les contrats intelligents sont connus pour leur complexité qui peut conduire à des vulnérabilités de bugs/exploitation.

Deuxièmes couches ouvertes ou fermées

En comprenant les sidechains et les drivechains Bitcoin, nous pouvons déjà voir les implications. Si une entité, ou un groupe d’entités, peut créer une sidechain pour ses besoins spécifiques, il s’agit d’une solution d’évolutivité fermée de deuxième couche.

Compte tenu de la nature même de la finance, les seconds niveaux fermés offrent des avantages considérables :

  • Une plus grande flexibilité par rapport au réseau principal Bitcoin, à la fois en termes de frais inférieurs et de vitesse de transaction.
  • Une plus grande confidentialité par rapport au réseau principal Bitcoin, en offrant la confidentialité.

D’un autre côté, les deuxièmes couches ouvertes ont leurs propres avantages :

  • Plus décentralisé, ce qui conduit à une plus grande résistance à la censure.
  • Une plus grande transparence qui conduit à des audits ouverts, qui à leur tour conduisent à une plus grande confiance et à une plus grande adoption du public.

Cependant, les deuxièmes couches ouvertes sont plus vulnérables aux désaccords dans l’équilibre, qui pourraient conduire à des fourchettes. De plus, ils sont moins évolutifs en raison de leur ouverture. Après tout, des deuxièmes couches fermées sont créées pour des tâches spécifiques.

Pourtant, les avantages mêmes des secondes couches ouvertes peuvent introduire des vulnérabilités systémiques. Par exemple, que se passe-t-il si les mineurs de Bitcoin décident de gérer eux-mêmes des sidechains ? Si la plupart des mineurs participaient au fusionnement minier (BMM), ils prendraient le contrôle des chaînes de transmission, ce qui entraînerait une perte de gouvernance décentralisée.

De la même manière, BMM pourrait conduire à une censure des transactions. Au lieu de fournir un écosystème DeFi alimenté par Bitcoin, les chaînes de transmission pourraient alors former une infrastructure fermée centralisée imitant TradFi.

Impact sur la couche de base et l’écosystème de Bitcoin

La domination du Bitcoin en tant que principale crypto-monnaie est prévisible, mais son avenir reste incertain, même pour les experts. Lorsqu’un actif de nouveauté apparaît, l’avantage du premier arrivé prend le dessus. Ceci est encore amplifié par la nature des actifs numériques eux-mêmes. Même si n’importe qui peut copier le code open source de Bitcoin, la valeur dérivée du réseau informatique de Bitcoin rend cela sans importance.

Cette force unique a fait du Bitcoin un actif de 732 milliards de dollars. À l’avenir, dans quelle direction cette promesse d’une « monnaie saine » va-t-elle évoluer ?

L’évolutivité du Bitcoin offre deux choix : une deuxième couche ouverte ou fermée. Tout comme le réseau principal Bitcoin lui-même, les réseaux ouverts sont accessibles à tous. Pourtant, si n’importe qui peut y accéder, y compris les mineurs, les systèmes ouverts pourraient être exploités par les mineurs.

Les mineurs de Bitcoin pourraient facturer des frais plus élevés pour les transactions sur certaines chaînes de transmission qu’ils savent que le marché perçoit comme plus précieuses. Ils pourraient également choisir de refuser d’exploiter des blocs, avec ou sans pressions extérieures. Ces chaînes de transmission seraient alors laissées sans transactions confirmées.

À un niveau plus granulaire, les mineurs de Bitcoin pourraient même s’entendre entre eux pour sélectionner les transactions approuvées, installant ainsi un contrôle complet de la chaîne d’entraînement. Au cœur de ces questions se trouve une nouvelle structure d’incitation.

Étant donné que les mineurs de Bitcoin peuvent extraire la valeur de la chaîne d’entraînement sans restituer la valeur en nature, le statut monétaire solide du Bitcoin ne semblerait plus aussi brillant.

Conclusion

La nécessité de faire évoluer Bitcoin n’est pas remise en question. Alors que les guerres de blocs semblent terminées, un nouveau front de bataille s’ouvre. De multiples pistes s’offrent à nous :

  • Lightning Network est le système le moins jouable, car seuls les canaux de paiement hébergeant des dApps peuvent l’affecter. À leur tour, ils peuvent facilement être reconnus comme tels.
  • En revanche, les sidechains et les drivechains laissent la gamification ouverte. La structure d’incitation existante pour les mineurs de Bitcoin pourrait s’attacher aux chaînes latérales et aux chaînes de transmission ouvertes de deuxième couche.

Contre-intuitivement, cela se traduit par une approche fermée comme voie d’évolutivité préférable pour Bitcoin. Cela entraînerait moins de gamification de la part des mineurs, laissant intacte la solide réputation financière de Bitcoin.

Dans la pratique, nous considérerons très probablement le Lightning Network décentralisé comme la solution d’évolutivité de deuxième couche dominante et plus neutre. Le recours de LN à des contrats à timelock hachés au lieu de contrats intelligents plus complexes rend cette neutralité possible.

À plus petite échelle, les transmissions joueront leur rôle, mais au cas par cas. En fin de compte, l’adoption est toujours limitée par la complexité. Dans ce domaine également, LN a un avantage sur les sidechains et les drivechains.

AD

TapTax - Cardano Crypto Taxes Made Simple. Available Now!

Simplify your Crypto Tax experience! From a passive holder, to day trader, to NFT project, we have your taxes covered.BUY NOW!


Read Original Article on La Crypto Monnaie

ORIGINAL SOURCE

https://www.lacryptomonnaie.net/anglais/...

Disclaimer: Cardano Feed is a Decentralized News Aggregator that enables journalists, influencers, editors, publishers, websites and community members to share news about the Cardano Ecosystem. User must always do their own research and none of those articles are financial advices. The content is for informational purposes only and does not necessarily reflect our opinion.


Genius Yields DEX Launched!

More from La Crypto Monnaie

See more
Cardano réalise une percée – 1,2 $ pourrait-il être le prochain arrêt pour ADA ? - La Crypto Monnaie
La Crypto Monnaie
Cardano réalise une percée – 1,2 $ pourrait-il être le prochain arrêt pour ADA ? - La Crypto Monnaie

yesterday at 8:37 PM

·

11 views

Related News

See more
Genius Yields DEX Launched!

Featured News

See more



    DEFAULTENGLISH (EN)SPANISH (ES)RUSSIAN (RU)GERMAN (DE)ITALIAN (IT)POLISH (PL)HUNGARIAN (HU)JAPANESE (JA)THAI (TH)ARABIC (AR)VIETNAMESE (VI)PERSIAN (FA)GREEK (EL)INDONESIAN (ID)ROMANIAN (RO)KOREAN (KO)FRENCH (FR)CZECH (CS)PORTUGUESE (PT)TURKISH (TR)